Autoévaluation

0
121

Les questions que vous devez vous poser pour améliorer votre exercice.

LA SECURITÉ

Est-ce que le document concernant l’affichage obligatoire est bien connu du personnel et accessible ?

Est-ce que le cabinet est bien en possession :

d’une trousse de secours
d’une mallette de réanimation
des médicaments d’urgence,
facilement accessible ?

Est-ce que le matériel de réanimation comporte bien un distributeur d’oxygène, des embouts, des masques, des canules stériles ?

Est-ce que les médicaments d’urgence sont clairement identifiés, vérifiés et renouvelés selon leur date de péremption ?

Est-ce que ce matériel est bien vérifié régulièrement, et le praticien en possession des justificatifs ?

Est-ce que l’équipe dentaire est formée à l’urgence médicale ?

Est-ce que le praticien a suivie depuis moins de 3 ans, une formation de réanimation ?

Les déchets sont-ils bien triés et organisés au sein du cabinet ?

Un contrat d’élimination des déchets est-il bien conclu avec un prestataire de services agréé ?

Le cabinet est-il bien équipé d’un extincteur adapté, signalé, pour répondre aux critères de la sécurité incendie, ce matériel est-il bien entretenu et vérifié annuellement ?

Est-ce que le protocole en cas AES (accident d’exposition au sang) est bien affiché ?

Est-ce que le document unique, synthèse de l’évaluation des risques professionnels est bien affiché ?

LES LOCAUX

Une plaque professionnelle est-elle apposée à l’entrée de l’immeuble ?

L’étage et la porte sont-ils signalés clairement ?

Existe-t-il bien un accès handicapé pour les personnes à mobilité réduite ?

Par téléphone, est-ce que le patient est bien informé de l’itinéraire pour accéder au cabinet, des possibilités de stationnement, de l’étage, de la porte, des particularités d’accès à l’immeuble (digicode, interphone etc…) ?

Est-ce que l’architecture générale est bien conforme aux règles d’hygiène et d’asepsie ?

Est-ce que les revêtements des différentes pièces répondent aux règles de sécurité et d’asepsie ?

Est-ce que l’entrée du cabinet est agréable, suffisamment éclairé avec une décoration harmonieuse, avec des panneaux de signalisation indiquant les différentes pièces (WC, salle d’attente etc…) avec un bureau d’accueil visible et des déplacements aisés ?

Est-ce que la salle d’attente est chaleureuse, bien éclairée, bien isolée phoniquement, de température agréable, bien aérée, bien entretenue, avec des sièges adaptés à tous et du mobilier confortable ?

Est-ce que le patient trouve dans la salle d’attente des revues variées pour se détendre, et des informations utiles concernant les soins dentaires, avec des outils de communication adaptés ?

Est-ce que les locaux de soins et de stérilisation ont bien été conçus et réalisés dans un souci de réduction des risques (évaluation des risques professionnels) ?

Est-ce que la salle de soins dispose d’équipements modernes et entretenus, est-elle nette, propre, claire et de circulation aisée ?

Est-ce que la salle de soins est bien ventilée, insonorisée, climatisée avec un éclairage adapté ?

Est-ce que la salle de stérilisation est bien au norme (mise aux normes d’une salle de stérilisation) prises, zone humide, zone sèche, revêtement, vmc, peinture, matériel, robinets ?

Les locaux sont-ils bien aérés au moins une fois par jour ?

Est-ce les locaux sont bien entretenus avec des produits spécifiques et conformément aux méthodes de nettoyage adaptées : « bionettoyage » ?

Les installations électriques sont-elles conformes et vérifiées annuellement ?

Les locaux sont-ils bien conformes à la législation en vigueur en matière d’amiante ?

LE PATIENT

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

Le nombre de poste et de lignes téléphoniques est-il suffisant ?

La communication est-elle bien prise avant la 4ème sonnerie ou et sinon un message d’attente est-il bien pré-enregistré ?

La personne qui prend la communication, répond-t-elle avec courtoisie et en « souriant », avec une voix audible et un débit normal ?

La personne répond-t-elle avec un message pré-défini par le praticien ?

En cas d’absence, le répondeur indique-t-il les horaires d’ouverture et le service de garde ?

Le praticien dispose-t-il d’un combiné mains libres ?

Le cahier de rendez-vous est-il facile d’accès ?

La confidentialité des échanges téléphoniques est-elle respectée ?

Le patient en communication est-il bien identifié ?

Son dossier est-il accessible durant l’entretien ?

LE DOSSIER MÉDICAL

Est-ce que les coordonnées du patient sont bien notées et actualisées ?

Est-ce que tous les renseignements concernant ces habitudes de vie, sa profession, ses antécédents médicaux, son médecin traitant sont bien consignés ?

Est-ce que tous les examens complémentaires, les prescriptions médicamenteuses, la correspondance avec les autres professionnels de santé figurent bien dans le dossier ?

Est-ce que la synthèse des examens cliniques est bien retransmise, avec la synthèse des examens complémentaires ?

Tous les actes et leurs dates d’exécution ont-ils bien été notés sur le dossier ?

Est-ce que le praticien a bien mentionné tous les éléments qu’il a remarqués et qui peuvent l’aider à mieux cerner la personnalité du patient ?

Un questionnaire médical est-il rempli, mis à jour et confirmé oralement avec le patient ?

L’INFORMATION DU PATIENT

Dans la salle d’attente, l’information est-elle bien diffusée avec le matériel de communication que nous sommes susceptibles de nous procurer ?

Les informations diffusées invitent-elle à un dialogue avec le praticien ?

Pendant l’examen clinique, le praticien est-il à l’écoute du patient, cherche-t-il à identifier sa demande et le motif de la consultation ?

Le praticien dialogue-t-il avec un débit normal, une voix audible et une intonation agréable ?

Le diagnostic est-il bien expliqué au patient ?

Les explications sont-elles bien complétées par la radiographie et autres outils de communication ?

Un traitement global est-il bien proposé au patient en l’informant des limites et des risques éventuels, pour aboutir à son consentement éclairé ?

Toutes les informations sur le plan de traitement, ont-elles bien été dispensées dans un langage adapté, de façon objective, et complétées par au moyen de matériel de communication ?

Toutes les informations concernant le coût du traitement (actes remboursables ou non remboursables et dépassements) les remboursements du régime obligatoire et éventuellement des régimes complémentaires ont-elles bien été expliquées ?

Le traitement arrêté, un devis a-t-il été remis au patient ?

Toutes les informations sur les modalités de règlements ont-elles bien été dispensées au patient (avec les facilités de paiement et les différents moyens de règlement) ?

Le devis accepté, a-t-il bien été signé en double exemplaire par le patient et par le praticien ?

Le praticien a-t-il bien conservé et classé un des exemplaires du devis ?

Des recommandations sur l’hygiène dentaire ont-elles bien été dispensées et si nécessaire avec démonstration ?

Lorsqu’il quitte le cabinet, le patient a-t-il été rassuré par la qualité de l’accueil, des informations de plan de traitement et si besoin a-t-il été satisfait ?

La communication a-t-elle permis une relation de confiance ?

Le patient est-il informé de l’étape suivante, et du suivi de son traitement ?

Un document lui est-il remis ?

Une personne de l’équipe dentaire le prend-t-il en charge après les soins pour lui expliquer toutes les formalités, lui procurer des informations complémentaires et s’assurer que toutes les informations dispensées sur le suivi ont bien été comprises ?

A la fin du traitement la relation patient praticien est-elle valorisée ?

Le praticien a-t-il pris le temps de raccompagner son patient et d’échanger quelques mots informels avec lui ?

Le praticien a-t-il remercié le patient pour sa collaboration ?

Un questionnaire de satisfaction (possibilité d’anonymat) a-t-il été remis au patient ?

L’ÉQUIPE SOIGNANTE

Est-ce que les contrats de travail sont bien en règle et facilement accessibles ?

Est-ce que le praticien est bien en possession du carnet de vaccination du personnel ?

Est-ce que le personnel est en règle avec la médecine du travail ?

Est-ce que le praticien a bien mis à disposition de l’équipe soignante, le matériel de protection (masques, gants, lunettes etc…) ?

Est-ce que tous les documents ont bien été élaborés et affichés ?

Document unique, affichage obligatoire, congés, procédure ?

La tenue professionnelle mise à disposition par le praticien, comporte-t-elle bien : blouse ou tunique, pantalon, chaussures adaptées et coiffe si elles ont des cheveux longs ?

LE MATÉRIEL

Est-ce que le praticien possède bien tout le matériel de stérilisation ?

Est-ce que le compresseur possède bien un filtre à air et un filtre bactériologique ?

Est-ce que le compresseur a bien été contrôlé et inspecté périodiquement ?

Se trouve-t-il bien dans un local sec et tempéré ?

Est-ce qu’il a bien été déclaré auprès de la DRIRE ?

Est-ce que il y a bien un séparateur d’amalgame au fauteuil ?

Existe-t-il un bac de pré-désinfection près du fauteuil ?

LA STÉRILISATION

Est-ce que les procédures sont bien mises au point, signées par l’assistante et affichées ?

L’autoclave est-il bien de type B et contrôlé annuellement ?

Est-ce que tous les tests de bon fonctionnement sont réalisés ?

Est-ce que le praticien utilise les tests de Bowie Dick (pénétration de la vapeur d’eau) ?

Est-ce que tous les instruments de chirurgie sont bien emballés et stérilisés ?

Est-ce que toutes les étapes de la stérilisation sont bien respectées (procédures) ?

LA TRACABILITÉ

Le praticien choisit-il des dispositifs médicaux dont la traçabilité est assurée ?

Eventuellement par un code barre standardisé ?

Les informations de traçabilité sont-elles bien identifiées pour chaque composants (nom du fabricant, caractéristiques, références des DM, numéro de série et de lot ?

Le praticien choisit-il des DM dont la date de péremption est clairement identifiée pour chaque composant ?

Les dispositifs médicaux fabriqués sont-ils bien marqués CE ?

Tous les DM, médicaments et produits cosmétiques livrés sont-ils bien en conformité avec la commande, les dates de péremption sont-elles contrôlées à la livraison ?

Les DM sont-ils bien stockés conformément aux instructions du fournisseur ?

Les produits périmés sont-ils bien identifiés et réformés ?

En matière de pharmaco vigilance et de matériaux vigilance, toutes les mesures sont-elles prises par l’équipe dentaire ?

Toutes les informations sont-elles enregistrées dans le système et prêtes à être transmises à l’autorité compétente ?

Le praticien dispose-t-il de fiches de signalement CERFA pour déclarer tout incident ou risque d’incident à l’autorité compétente ?

En cas d’incident, le praticien coordonne-t-il le suivi médical et les soins du patient ?

Les DMSM (dispositifs médicaux sur mesure comme les prothèses dentaires) sont entreposés conforme aux règles d’hygiène et d’asepsie ?

Le praticien en assure-t-il la mise en fonction et prévient-il le patient de la nécessité de contrôle régulier ?

LE LAVAGE DES MAINS

Est-ce que le praticien dispose d’un robinet automatisé à commande non manuelle, si le robinet n’est pas automatisé, est-ce que le praticien le ferme en utilisant un essuie main jetable ?

Le praticien s’essuie-t-il les mains avec des serviettes jetables ?

Le praticien se lave-t-il les mains pendant 30 secondes à chaque fois et pour chaque patient, avant de mettre les gants et après le retrait des gants ?

L’équipe dentaire utilise-t-elle des désinfectants vendus dans le commerce sous la norme AFNOR ou CE ? Utilise-t-elle une solution lavante antiseptique et un gel hydroalcoolique ?

LA RADIOPROTECTION

Est-ce que tous les appareils de radiodiagnostic ont bien été contrôlés, avant la mise en service et annuellement ?

Est-ce que la déclaration pour tous les appareils à ASN, en vue d’obtenir l’agrément obligatoire ?

Est-ce que la personne compétente en radioprotection PCR a bien été désignée pour assurer la protection des travailleurs et du public ?

Est-ce que le zonage a bien été réalisé (affichage du trefle) ?

Est-ce que le praticien a bien suivi la formation pour la radioprotection des patients ?

Est-ce que le personnel exposé au rayonnement fait-il l’objet d’un suivi dosimétrique ?

Est-ce que les cloisons sont d’épaisseur suffisante ?

L’ORGANISATION DU CABINET

Est-ce que toutes les assurances ont bien été vérifiées et actualisées ?

RCP, assurance des locaux etc…

Est-ce que le praticien est en mesure de retrouver tous les documents nécessaires qui peuvent lui être demandés ?

Est-ce que tous les éléments de comptabilité sont bien ordonnés et classés ?

Est-ce que toutes les données informatiques sont bien sauvegardées ?

Est-ce que la déclaration du fichier patient a bien été faite à la CNIL ?

Est-ce que les claviers d’ordinateur sont bien protégés par des films plastiques ?

L’ENTRETIEN

Le personnel du cabinet est-il bien formé au bionettoyage ?

Est-ce que les techniques de nettoyage respectent bien le principe du propre vers le sale et du haut vers le bas ?

Est-ce que les poignées de porte, les sièges lavables et tout ce qui peut être manipulé sont bien nettoyés avec une lavette imprégnée de détergent désinfectant ?

Si un aspirateur est utilisé, est-il bien équipé d’un filtre antibactérien de type HEPA ?

Est-ce que le nettoyage humide, à l’aide d’un balai articulé (trapèze) est-il privilégié pour les sols ?

Est-ce que le nettoyage est bien adapté en fonction des zones à risque mineur, moyen ou sévère ?

Est-ce que la méthode des « deux seaux » (nettoyage et rinçage) est bien utilisée ?

Au niveau de l’unit, entre chaque patient, est-ce que l’assistante à l’aide d’une lingette ou d’un papier imbibé de spray nettoie bien la têtière, les accoudoirs , les boutons du fauteuil, la tabelle mobile, la turbine, le contre angle, la seringue multifonctions, les manches de l’appareil à détartrer etc… ?

Sources :
Dossier ADF Référentiel d’auto-évaluation des pratiques en odontologie
Stérilisation des dispositifs médicaux : la conduite des cycles de stérilisation
Haute Autorité de Santé – Dossier du patient en odontologie
Référentiel n° 1 – Le patient au cabinet dentaire
Référentiel n° 12 – Sécurité sanitaire au cabinet dentaire
Supplément L’information dentaire – Evaluez votre cabinet ! Spécial hygiène asepsie

LAISSEZ UN AVIS

Entrez vos commentaires !
Veuillez entrer votre nom ici