Du nouveau pour le stage actif des étudiants

0
144
stagiaire cabinet dentaire

Depuis l’année universitaire 2006-2007, tous les étudiants accomplissent, au cours du troisième cycle court et dans la limite d’un volume horaire global, un stage actif d’initiation à la vie professionnelle, auprès un chirurgien-dentiste, appelé maître de stage agréé. Ce stage doit permettre à l’étudiant de mettre en application, dans le cadre d’une autonomie contrôlée, les connaissances théoriques, pratiques et cliniques acquises au cours des études odontologiques.

La loi n° 2016-41 du 25 janvier 2016 dite Loi TOURAINE prévoit désormais que ce stage peut s’effectuer dans un centre de santé ou un établissement de santé et c’est pourquoi l’article 20 de l’arrêté du 8 avril 2013 a été modifié pour indiquer que désormais le stage actif s’effectue auprès d’un chirurgien-dentiste et non plus chez un chirurgien-dentiste comme mentionné précédemment. Toutefois, c’est toujours le praticien qui doit être agréé en qualité de maître de stage et non pas la structure dans laquelle il exerce.

Cet arrêté du 8 avril 2013 prévoit que la durée du stage actif est de 250 heures.

Le stage est effectué soit à temps plein, soit à temps partiel.

Le maître de stage ne peut accueillir qu’un seul stagiaire à la fois.

Le maître de stage doit justifier d’au moins trois années d’exercice professionnel. Il est agréé par le directeur de l’unité de formation et de recherche d’odontologie après avis du conseil départemental de l’ordre des chirurgiens-dentistes. Il doit signer un contrat pédagogique avec le directeur de l’unité de formation et de recherche d’odontologie ; ce contrat fixera les objectifs pédagogiques du stage, les critères d’évaluation et les modalités pratiques du stage.

Les conditions dans lesquelles l’étudiant effectue son stage sont fixées dans le cadre d’une convention. Cette convention doit être conforme à un modèle type établi par arrêté du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de l’enseignement supérieur.

Le directeur de l’unité de formation et de recherche d’odontologie peut suspendre le stage ou y mettre fin de sa propre initiative ou à la demande soit du maître de stage, soit de l’étudiant.

A l’issue du stage, le maître de stage adresse au directeur de l’unité de formation et de recherche d’odontologie son appréciation sur le stagiaire par le biais du carnet de stage. La validation du stage est prononcée par le directeur de l’unité de formation et de recherche, après avis du maître de stage.

LAISSEZ UN AVIS

Entrez vos commentaires !
Veuillez entrer votre nom ici