Les primes

0
305

Seules les primes de secrétariat et d’ancienneté sont encadrées par la Convention collective des cabinets dentaires.

Prime de secrétariat

Le montant de la prime de secrétariat correspond à 10 % du salaire conventionnel de l’emploi d’assistant(e) dentaire qualifié(e).
Rappelons qu’une assistante dentaire qui effectue plus de 40% de tâches administratives tend à devenir une secrétaire au détriment de la productivité clinique du cabinet. En effet, de la même manière que le praticien est contre-productif s’il effectue des tâches qui ne sont pas du ressort de ses compétences techniques exclusives, l’assistante dentaire à qui l’on ne permet pas d’exceller dans les fonctions qui lui sont propres en tant qu’aide opératoire et aide-instrumentiste effectuera également des contre-performances.
Néanmoins, le modèle de l’assistante dite « polyvalente » peut convenir temporairement au praticien débutant son exercice. Dans ce cadre, la convention collective, dans son annexe 1 de classification des emplois, prévoit à juste titre que l’assistante dentaire puisse assurer un minimum de tâches administratives standards qui ne donnent pas nécessairement droit à une revalorisation matérielle :
gérer l’agenda ;

  • ranger, classer et archiver les dossiers patients ;
  • rédiger les devis, les feuilles de soins et les notes d’honoraires ;
  • assurer les encaissements et enregistrer les paiements ;
  • assurer la liaison avec les divers organismes sociaux et avec tout correspondant du cabinet ;
  • assurer les relances ;
  • coordonner la liaison avec les laboratoires de prothèses ;
  • gérer le stock de petit matériel et de produits consommables et assurer leur traçabilité ;
  • assurer les commandes de fournitures et leur suivi.

L’article 2.4 de l’annexe I, titre II, est très précis en ce qui concerne les conditions d’attribution de la prime dite de « secrétariat ». En effet, « l’exécution régulière d’une des 3 compétences suivantes entraîne, conformément à l’annexe I, titre V (travaux de secrétariat) le versement de la prime de secrétariat dont le montant est défini à l’article 3.16 de la Convention collective nationale des cabinets dentaires :

  • établir, suivre et rappeler les échéances administratives ;
  • enregistrer les opérations comptables courantes : traitement des factures et préparation de leurs règlements ;
  • assurer la correspondance du cabinet, le courrier pouvant être dactylographié, manuscrit ou sur traitement de texte, la rédaction éventuelle des travaux d’étude ou de recherche des praticiens. »

En somme, tous les travaux dits de précomptabilité associés à l’utilisation régulière du traitement de texte, qui est en principe l’outil essentiel de toute professionnelle habilitée du secrétariat (BAC + 2 à Bac + 4 administratif), donnent droit à cette prime.

Prime d’ancienneté

Tout salarié bénéficie d’une prime d’ancienneté calculée en pourcentage du salaire minimal conventionnel de la catégorie dans laquelle il est classé. Pour les salariés à temps partiel, cette prime sera calculée pro rata temporis.
Cette prime s’ajoute au salaire réel et elle doit figurer à part sur le bulletin de salaire.
Les taux sont les suivants :

  • 3 % après trois ans d’ancienneté ;
  • 6 % après six ans d’ancienneté ;
  • 9 % après neuf ans d’ancienneté ;
  • 12 % après douze ans d’ancienneté.

Il est ajouté 1 % par année supplémentaire au-delà de douze ans, et ce jusqu’à vingt ans d’ancienneté.

LAISSEZ UN AVIS

Entrez vos commentaires !
Veuillez entrer votre nom ici