Les FCPI et les FIP

0
985

Définition

Les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) sont des fonds communs de placement à risques, dont l’actif est constitué pour 60 % au moins en titres de sociétés non cotées qui ont la caractéristique d’être considérées comme innovantes, axées essentiellement sur les secteurs de l’industrie, l’informatique, les sciences médicales, les biotechnologies et les technologies de l’information.

Les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) sont des fonds communs de placement à risques dont l’actif est investi pour 60 % au moins en actions ou parts de petites ou moyennes entreprises régionales françaises dites de proximité, dont 10 % au moins dans des entreprises nouvelles constituées depuis moins de 5 ans.

La souscription à un FCPI ou à un FIP permet de déduire 25 % des investissements de l’impôt sur le revenu de l’année en cours, dans la limite de 6 000 euros.

Au terme légal du placement de 5 ans minimum, les plus-values des parts de FCPI ou de FIP sont exonérées d’impôt. Seuls les prélèvements sociaux subsistent.

Pour bénéficier de ces avantages fiscaux, le souscripteur doit donc s’engager à conserver pendant au moins 5 ans ses titres à compter de la souscription. Toutefois, la loi permet de récupérer les fonds avant le terme en cas de décès, d’invalidité de 2e ou 3e catégorie ou de licenciement, sous réserve des conditions générales des fonds.

Il est possible de cumuler la réduction d’impôt liée à la souscription d’un FCPI et celle liée à la souscription d’un FIP ; ainsi la réduction d’impôt pour un couple marié peut aller jusqu’à 12 000 euros.

Plafond de l’investissement annuel donnant droit à réduction d’impôt
Réduction d’impôt correspondante
Célibataire
Veuf
Divorcé
12 000
3 000
Couple
marié
24 000
6 000

FCPI+FIP=jusqu’à 12 000 euros d’économie d’impôt.


Investir dans un FCPI ou dans un FIP est un placement risqué mais avec une espérance de gain élevé.

C’est aussi un moyen de diversifier son patrimoine vers des entreprises non cotées qui ne sont donc pas soumises aux aléas de la bourse. On peut ainsi atteindre des performances bien supérieures à celles des fonds traditionnels. Avant d’y souscrire, il faut donc être conscient que l’on n’est pas à l’abri de perdre une partie de sa mise.

A cet égard, le rôle d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine est primordial :

  • il consiste d’une part à valider la stratégie d’investissement en FCPI/FIP dans le cadre d’une stratégie patrimoniale globale ;
  • d’autre part, il sélectionne, fort de son indépendance, les FCPI et FIP dotés des meilleures caractéristiques de gestion et de fonctionnement. Il aura donc étudié les différents fonds pour vous proposer « sa sélection ».

Nouveauté : si vous êtes assujetti à l’ISF, vous pouvez désormais réduire cet impôt en investissant dans un FIP ISF ou dans une holding ISF.

Atouts de l’investissement

Il y a :

  • la défiscalisation immédiate sur le revenu ;
  • la possibilité de plus-values importantes ;
  • l’exonération d’impôts à l’échéance sauf CSG CRDS.

Risques

Il s’agit essentiellement des possibles pertes en capital.


LAISSEZ UN AVIS

Entrez vos commentaires !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.